Les Garçonnes

Au XIXe et début du XXe siècle, bien des femmes veulent échapper au carcan de la féminité, aux robes traînantes et aux corsets étouffants. Elles étudient, voyagent, travaillent, et révolutionnent les codes de l'apparence par des emprunts au vestiaire masculin. On les appelle les "garçonnes" dans les années 20. Prolétaires, artistes bohèmes ou révolutionnaires, les garçonnes brouillent les repères de la "différence des sexes". La liberté qu'incarnait la garçonne fascine encore un siècle plus tard...
Extrait du Texte de présentation d'une série photo nommée Les Garçonnes à Arles

Katharine

Le plus garçon des Garçonnes

Marlène

Le plus cocon des Garçonnes

Jane

Le plus haut des Garçonnes

Lauren

Le plus élégant des Garçonnes.

Charlotte

Le plus sport des Garçonnes

Marine Escurat

Marine Escurat
Derrière cette nouvelle griffe parisienne, une jeune créatrice : Marine Escurat. Fougueuse et rebelle, Marine brouille les pistes en livrant ici une première collection de pantalons, des pièces aux lignes savamment épurées, précises et raffinées. Des coupes de caractère qui reflètent un style franc et sans concession. Un style à son image, un brin garçon manqué et terriblement féminin.

Instagram